Randonnées à cheval

Cessation des activités

L'heure de la retraite approche ! Faute de repreneur, je cesserai mes activités avant la fin de l'année.

C'est déjà fini pour les balades et randonnées accompagnées, désolé.

La location de chevaux (sans accompagnateur) reste ouverte mais pour les cavaliers confirmés seulement, et tant qu'il me restera des chevaux disponibles...

 

Randonnées en forêt de Brotonne et bord de Seine

Chevauchées dans la plus grande boucle de la Seine normande, avec des panoramas sur le fleuve, ses coteaux boisés, ses falaises, l’abbaye de Jumièges, et dans la plus belle forêt de Normandie. Ces sorties dans l'ancienne forêt royale, sur les traces de François 1er et autres souverains, vous font découvrir le cœur du parc naturel régional des Boucles de la Seine normande.

Vous sillonnerez la rive gauche du fleuve, en suivant son chemin de halage, en traversant ses villages, ses vergers et ses “marais“ peuplés de chevaux et d’échassiers. Au centre de ce méandre, installée sur une autre boucle  abandonnée par le fleuve il y a un million d'années, l’une des plus belles hêtraies de France (7 500 ha) avec de hautes futaies, de riches sous-bois, des mares pittoresques et quelques chênes pluricentenaires.

Circuits de 25-35 km (cf. ci-dessous) ; comptez 5-6 h à cheval. Pique-nique possible en forêt sur des lieux comportant des barres d'attache.

La forêt de Brotonne occupe environ 7 500 ha à l’intérieur d’un méandre de la basse vallée de la Seine, l’avant-dernier avant l’embouchure. Mais elle est elle-même installée à cheval sur un autre méandre, abandonné par le fleuve il y a environ un million d’années. Le fleuve et les rivières qui s’y jetaient ont laissé de fortes empreintes dans le relief et le massif est donc accidenté.

Il mesure environ 10 km du nord au sud sur 12 km d’est en ouest. La partie domaniale couvre à elle seule plus de 6 700 ha, le reste étant, dans sa quasi-totalité, constitué de bois communaux. On y dénombre pas moins de 90 essences d’arbres mais elle est principalement constituée de hêtres, aux deux tiers environ.

C’est une forêt ancienne, citée sous le nom celtique d’Arelaune dans plusieurs textes de l’époque mérovingienne. Mais il n’y a pas longtemps, en fait, qu’elle a son allure actuelle: les futaies de grands arbres n'y dominent les taillis que depuis quelques siècles seulement. Pour en savoir un peu plus sur son histoire, cliquez ici...

La "presqu’île" de Brotonne

Découverte des « marais » (les terres basses) que la Seine enserre dans sa boucle. Traversée de jolis villages avec des incursions sur l'ancien chemin de halage, en passant notamment sous le pont de Brotonne pour aller apprécier les falaises et les châteaux qui dominent le fleuve, sur l'autre rive, avant d'aller pique-niquer en forêt de rentrer par le sud du massif.

Randonnées en Vallée de Seine
Randonnées en Vallée de Seine

Du côté de Jumièges

Sur son flanc oriental, la forêt de Brotonne, perchée sur une falaise, domine la Seine et offre une vue magnifique sur le fleuve. En face, rive droite, l’abbaye de Jumièges, inaugurée par Guillaume le Conquérant en 1067 ; c’est « la plus belle ruine de France », disait Victor Hugo. Un peu plus en amont, le GR 23 permet de longer le fleuve au pied de la falaise.

Sur les traces de François 1er

Une borne en pierre gravée d’une fleur de lys rappelle que cette forêt fut longtemps chasse personnelle des rois de France, des Mérovingiens aux Bourbons. Le plus assidu y fut sans doute le vainqueur de Marignan qui, deux ans plus tard, décida de fonder Le Havre : il aimait ce massif pour ses cerfs, ses chevreuils, ses sangliers, ses grandes allées et ses arbres magnifiques.

 

 

Randonnées en Vallée de Seine
Randonnées en Vallée de Seine

Au cœur d’Arelaune

C’est le nom que la forêt a porté jusqu'à l'époque carolingienne. Sa position, à cheval sur l'ancienne boucle de la Seine, abandonnée par le fleuve il y a un million d'années, fait qu'elle est très accidentée et par endroits difficile à exploiter, donc assez touffue. L’ancien lit du fleuve offre de vrais havres de fraîcheur, des sentiers sauvages, parfois escarpés, et de belles vues plongeantes sur ces encaissements.

Aux confins du Roumois

Direction le sud, pour grimper sur l’ancienne rive gauche du fleuve, d’où l’on domine aujourd’hui presque tout le massif. C’est là que la forêt présente la plus grande diversité de relief et de végétation. On emprunte par endroits le GR 23 ; on peut aussi marcher en lisière de la forêt, pour jeter un œil sur un joli pays de bocage, le Roumois (l'ancien "pays de Rouen").

Randonnées en Vallée de Seine